8 juin 2020 - ele-longchamp-chambeire-21

CE1 – plan de travail du mardi 09 juin

Chers élèves, chers parents,

Vous trouverez ci-dessous le plan de travail pour ce mardi 09 juin. N’hésitez pas à piocher dans les activités mises en ligne sur le site de l’école dans la partie « Outils, Idées » / « Quelques idées d’activités » pour compléter. Nous ferons de même.

Je proposerai comme la semaine dernière des temps en visioconférence depuis la classe pour les principaux temps de travail du matin. Vous pourrez utiliser le même lien que lors des journées de travail de Mme Lamour (à retrouver dans le mail qu’elle vous avait envoyé).

Pour rappel : s’il y a des blocages, proposez à votre enfant d’aller faire un tour, de changer d’activité… Vous pouvez privilégier des temps de travail court (20-30 mimnutes) plusieurs fois par jour (si vous en avez la possibilité).

matière outil travail
écriture matériel

Révision : les lettres (2)

Travail d’écriture de différentes lettres en guise de révisions.

La fiche d’écriture peut être faite directement. Mais il est aussi possible de commencer en grand dans l’air, puis d’écrire sur une ardoise ou un tableau.

La fiche d’écriture se trouve dans la colonne à gauche (cliquer sur le lien révision 2).

lecture Lire un peu chaque jour (20 minutes au moins).

En classe, une lecture d’album est prévue l’après-midi.

N’hésitez pas de votre côté à partager une lecture avec votre enfant :

  • lecture orale de sa part,
  • lecture partagée (vous lisez une partie, lui une autre et on alterne),
  • poser des questions,
  • regarder l’illustration et deviner ce qui va être écrit puis vérifier en lisant, 
  • après lecture d’une page, imaginer la suite puis vérifier si on a raison en lisant la page suivante
lecture  matériel

  • livret de travail p.34 

Je lis, je comprends – CE1

  • correction

correction – Je lis, je comprends p34

Compréhension de lecture (Je lis, je comprends)

Travail en visio : rendez-vous mardi à 9h30

Nous ferons le travail du livret « Je lis, je comprends » p.34. Vous le trouverez en suivant le lien dans la colonne à gauche ou dans la rubrique « Livrets de travail » de la partie CE1 du site.

Attention, le premier exercice n’est pas évident. J’ai utilisé une couleur par « question » afin de mettre en avant les éléments les plus « clairs ».

 

 

 

le verbe démarche

CE1 : quelques principes pédagogiques : le processus d’apprentissage.)

matériel

livret vert p.23

trace écrite

trace écrite – verbes fréquents – imparfait

L’imparfait – les verbes être et avoir

Attention, activité longue…

Travail en visio : rendez-vous mardi à 10h50

phase de recherche et trace écrite

Nous travaillons cette fois l’imparfait. Je poursuis le travail en conjugaison cette semaine pour rester sur des procédures que vous connaissez.

Temps 1 : reconnaissance de l’imparfait (rappel)

A préparer à l’avance (si vous écrivez les phrases) : écrire les trois phrases suivantes (tableau, feuille, ardoise…)

  • Tu prenais quelques jouets jouets.
  • Ils prenaient quelques jouets.
  • Ils prennent quelques jouets.

Chercher la phrase intruse et la barrer : elle est au présent. Les autres sont au passé (à l’imparfait de façon plus précise). 

Chercher le point commun entre les phrases restantes : ce sont deux phrases au passé, à l’imaprfait plus précisément. Faire repérer le verbe (souligné) et montrer que les verbes au passer se ressemblent. Leur faire trouver que c’est le verbe prendre.

Temps 2 : Construction des tableaux de conjugaison des verbes fréquents.

A préparer à l’avance : jeux d’étiquettes représentant les tableaux de conjugaison (8 verbes + terminaisons). Vous pouvez imprimer le document joint (voir colonne à côté) ou les créer vous-même pour économiser votre encre. Découper toutes les cases (votre enfant devra refaire les tableaux).

Reconstituer les conjugaisons de quelques verbes fréquents à l’imparfait.

Vous retrouvez ici un « exercice » déjà connu. C’est un exercice qui est fait à plusieurs en classe, n’hésitez pas à poser des questions pour relancer votre enfant ou le décoincer :

  • Regarde bien les débuts du verbe, lesquels se ressemblent.
  • Une fois les différents verbes distingués, s’appuyer sur les terminaisons régulières (s pour tu, nt pour ils/elles, ons pour nous, ez pour vous), voire les terminaisons de l’imparfait si elles sont encore en mémoire (ais, ais, ait, ions, iez, aient).

Conclusion

Pour compléter et en guise de rappel (elle a été vue débit mai), vous pouvez lui montrer cette petite vidéo : vidéo – l’imparfait.

Vous pouvez aussi l’utiliser au début de l’activité en guise de préambule (ou à la place des phrases).

Trace écrite à recopier dans le cadre vide de la page  (voir le document joint) :

L’essentiel (pour vous parents):

  • L’imparfait :  c’est avant, c’est donc un temps du passé.
  • A l’imparfait, le début du verbe ne change jamais et les terminaisons des verbes sont toujours ais, ais, ait, ions, iez, aient.
  • A l’imparfait, on entend souvent le son « è » à la fin du verbe. C’est pratique pour le reconnaître mais ça peut créer des confusions et donc des erreurs.
calcul (mental)  

matériel

ardoise (cahier, feuille, tableau)

livret jaune p.47

CE1 : livrets de couleurs

Ecrire le nombre 100 sur une feuille puis chercher le plus grand nombre de calculs permettant de trouver 50.

Reprendre les réponses les plus utiles sur le livret jaune p.47 (ovale « 100 »)

Réponses attendues : 

0+100 / 10+90 / 20+80 / 30+70 / 40+60 / 50+50 / 60+40 / 70+30 / 80+20 / 90+10 / 100+0

75+25 / 25+75 

200-100 / 150-50

10×10

problèmes matériel

livret problèmes

CE1 : livret de problèmes

corrections

Facultatif

Livret de problèmes. Fiche suivante (9, 10, 11, 12, 13, 14 ou 15).

Nous avons pris un peu de retard la semaine dernière et nous ferons la fiche 15 pour rattraper celui-ci. Si vous n’en êtes pas encore là, vous pouvez faire de même.

Faire 1 fiche maximum : la fiche correspondant à l’avancée de votre enfant. Si cela prend trop de temps pour lui, ne faire qu’une partie de la fiche, et avancer à son rythme, sans s’agacer : la résolution de problèmes, c’est difficile pour certains… Et ça demande beaucoup de concentration : limitez la séance de travail à 20-25 minutes.

Je laisse les corrections depuis la fiche 5 comme précédemment.

Dans le cadre sans ligne, ils peuvent dessiner (ou faire un schéma), ou faire un calcul.

Je donne plusieurs formes dans la correction, d’autres sont possibles. On n’est pas obligé de trouver un calcul : un dessin ou un schéma clair suffit, mais il faut un écrit pour montrer comment on a trouvé.

Il faut ensuite répondre en reprenant les mots de la question. Répondre par le nombre n’est pas suffisant.

exemple :  Combien de bonbons donne Maman en tout ? Maman donne … bonbons en tout.

Pour la correction, vous pouvez utiliser les étoiles et les coeurs (voir en bas de la fiche) ou simplement donner la réponse.

Je vous le redis : N’hésitez pas à prendre ce qui se trouve chez vous pour qu’il « manipule » : des briques de lego (c’est une valeur sûre) en guise de bonbons, des tablettes de chocolat, des allumettes, de la monnaie factice (si vous en avez dans un jeu de « marchande »).

Difficultés remarquables

Fiches 6 et 7

exercices 3  . N’hésitez pas à les faire en vrai avec un jeu de l’oie ou tout autre jeu avec un chemin à parcourir. Si votre enfant, n’y arrive pas… Montrer lui la solution en lui expliquant. Inutile de vous énerver pour celui-là.

Fiche 8

exercice 4  : Il faut « casser » le billet de 5 € pour pouvoir rendre la monnaie. Si votre enfant bute, n’hésitez pas à le faire transformer le billet de 5 € en 5 pièces de 1 € puis à mimer ce qu’il se passe.

Fiche 9

exercice 1 : Beaucoup voudront ajouter 18 et 12. Leur montrer qu’il n’est pas possible qu’il y ait plus d’images dans la poche de gauche qu’il y en a en tout. Attention, risque de blocage ! Prendre des objets et deux contenants (sacs, trousses, etc.) et faire en vrai.

exercice 4 : Certains ajouteront tous les nombres (dont les 10 poules). Relire le texte en vérifiant pour chaque nombre de quoi on parle. Faire remarquer qu’il y a des 10… poules si vraiment cela ne vient pas tout seul.

Fiche 10

exercice 4 : Certains voudront faire 8 pièces de 2 €, et trouveront donc 16 €. Si c’est le cas, relire le problème en faisant remarquer qu’il a 8 € en tout, il ne peut donc y avoir plus. Ce n’est pas une somme qu’on cherche mais bien le nombre de pièces (relire la question). Le plus simple dans ce cas est de manipuler avec des vrais ou des fausses pièces, ou tout autre objet « rond » en guise de pièces. Remarquer qu’il n’y a que des pièces de 2 € et ajouter des pièces jusqu’à trouver 8 € (et compter le nombre de pièces à ce moment-là).

Fiche 11

exercice 1 : le fait qu’il y en reste peut poser problème à certains. Vous pouvez prendre des cartes à jouer pour mimer la situation pour que votre enfant se rende compte que s’il en reste 3, on ne peut plus en donner 1 de plus à chaque enfant. Il est probable que votre enfant ne perçoive pas le calcul et reste à dessiner la situation (c’est déjà ça).

exercice 2 : Certains voudront ajouter 21 et 17. La difficulté est de comprendre l’expression « de plus que », ce qu’on cherche c’est la différence entre ce qu’a Céline et ce qu’a Vincent. En comparant 21 et 17, on peut se rende compte qu’il y a peu d’écart entre 17 et 21 : le résultat est donc un petit nombre.

exercice 4 : une fois éliminé le « 10 » qui ne sert pas à la résolution du problème puisqu’il indique l’heure, le problème devrait être résolu.

Fiche 12

exercice 1 : Certains auront tendance à faire 10+3 = 13. Faire remarquer que Louis a 10 chewing-gums (relire la 1ère phrase) et utiliser du matériel pour manipuler « en vrai ».

exercice 3 : le principal problème est qu’on ne peut pas partager 20 en 3. Il restera 2 stylos. Il faut en donner le même nombre et le maximum possible à chacun. Le plus efficace si cela pose problème est de le faire en vrai avec des stylos ou des crayons.

Fiche 13

exercice 1 : La difficulté ici, c’est le reste. On ne peut pas mettre tous les enfants dans des équipes de 10 et ça paraît impossible (injuste) à certains. Ce qui compte, ce sont les équipes complètes.

Fiche 14

exercice 1 : c’est une situation de partage équitable. Il faut que chacun en ait autant.

exercice 3 : les quantités importantes peuvent poser problème (vous pouvez faire le même problème en diminuant les quantités autour de 100 pour comprendre la démarche). Vous pouvez rappeler à votre enfant que 10 paquets de 10, c’est 100 : donc 10 carnets de 10, c’est 100 timbres. Avec cela, il pourra trouver plus facilement que 30 carnets font 300 timbres puis que 39 carnets font 390 timbres. Il restera les 5 timbres à ajouter.

exercice 4 : C’est un problème difficile car il se résoud en 2 étapes (dont une comparaison). Il faut bien comprendre que M. Léger veut acheter 2 produits : il faut donc connaître la somme de ces deux produits ensemble (addition). C’est la procédure la plus évidente.

Fiche 15

exercice 4 : C’est un problème difficile car il se résoud en 2 étapes. Beaucoup resteront à la première étape et donneront comme résultat 8. Il faut reprendre la question et voir qu’on demande le poids des yaourts, et remarquer que chaque yaourt pèse 100g. 

Bon courage à vous, portez-vous bien,

Yohann Nicolazzi